Notation du rythme sur une partition

Maintenant que nous avons vu comment écrire les notes sur une partition, nous allons voir dans ce chapitre comment sont représentées les durées de celles-ci. Une fois ce deuxième chapitre terminé, vous aurez suffisamment de connaissance pour jouer des partitions simples de piano.

La durée d'une note

La durée d'une note est représentée par le dessin de celle-ci. Voici un tableau avec la durée des notes et leur représentation :

Nom de la note Représentation Durée par rapport à une noire
Ronde Ronde 4
Blanche Blanche 2
Noire Noire 1
Croche Croche 1/2
Double croche Double croche 1/4
Triple croche Triple croche 1/8
Quadruple croche Quadruple croche 1/16

Les croches (ainsi que double croche, triple croche, etc.) ont également une particularité, on peut les dessiner en les reliant de manière à simplifier la lecture.
Au lieu d'écrire : Croche Croche on va plutôt écrire : croches liées

De même pour les doubles croches : Double croche Double croche on va plutôt écrire : doubles croches liées et ainsi de suite pour les triples et quadruples croches avec le nombre de barres de croche adéquat.

Cela permet de simplifier l'écriture (et la lecture) surtout lorsqu'il y a beaucoup de croches. Pour illustrer tout cela, prenons un exemple :
Exemple durée de notes Comme vous pouvez le voir, en clé de sol (qui sera jouée ici au piano à la main droite), il y a deux noires suivies de 4 croches (les croches sont reliées deux par deux). Pendant ce temps, en clé de fa (jouée à la main gauche), il y a deux blanches. Donc pendant que la main gauche jouera la première note, à la main droite il faudra jouer les deux première notes. Car une blanche vaut deux noires. Ensuite, lorsque la main gauche jouera la deuxième note, à la main droite il faudra jouer les quatres dernières notes, car une blanche vaut quatre noires.

Afin de mieux illustrer la relativité des durées entre les notes, voici un tableau qui représente la durée de chaque note par rapport aux autres :
Tableau des durées des notes Avec ce tableau, vous avez les principales notations de durées que vous retrouverez sur les partitions.

Une dernière notation qu'il est tout de même important de connaître, c'est la note pointée (noire pointée, blanche pointée, croche pointée, etc.). On ajoute un point juste après la note, ce qui a pour effet d'ajouter la moitié de sa durée à sa durée initiale. Par exemple une blanche, qui vaut normalement 2 noires, en vaudra 3 si elle est pointée. Voici quelques exemples : Exemple valeur noire pointée

La prolongation des notes

Une note peut être prolongée et durer plus longtemps que sa durée initiale. On utilise pour cela une liaison entre les deux notes. Lorsque les deux notes sont différentes, le symbole de la liaison (une courbe reliant les deux notes) indique que les notes doivent être jouées liée, c'est à dire qu'on ne doit pas arrêter de jouer la première note tant qu'on a pas commencé à jouer la deuxième note.
Lorsque les deux notes liées sont identiques, on doit continuer de jouer la note pendant une durée totale étant égale à la somme des durées des deux notes. Voici un exemple : Deux mêmes notes liées Dans cet exemple, le MI dure au total 3 temps, car il y a tout d'abord une blanche (2 temps), puis une noire (1 temps). Comme on l'a vu un peu avant dans ce chapitre, on pourrait également utiliser des notes pointées pour obtenir la même durée, voici un exemple : Note pointée

Le silence

Sur une partition, il peut arriver qu'on ait envie de représenter une durée pendant laquelle aucune note ne doit être jouée. On appelle cela un silence. Comme pour les notes, il y a plusieurs notations en fonction de la durée du silence. Voici un tableau avec la durée des silences et leur représentation :

Nom du silence Représentation Durée par rapport à une noire
Pause pause 4
Demi-pause demi pause 2
Soupir soupir 1
Demi-soupir demi soupir 0.5
Quart de soupir quart de soupir 0.25
Huitième de soupir huitième de soupir 0.125

La mesure

Une partition est décomposée en un ensemble de mesures. Celles-ci représentent un découpage de la pièce en morceaux de même durée. Elles donnent une indication du rythme et permettent au musicien de se repérer plus facilement dans la partition.
Dans une partition, chaque mesure dure toujours le même nombre de temps. Ce nombre est indiqué au début de la première mesure. Voici un exemple de deux mesures avec l'indication 4/4 au début de la première mesure : mesures Ces chiffres (ici 4 et 4) représentent le rythme du morceau, on parle de chiffrage de la mesure. Il existe un chiffrage pour les mesures simples et un chiffrage pour les mesures composées. Nous n'allons pas entrer plus dans le détail ici. En effet, connaître ces subtilités rythmique n'est pas très important lorsqu'on commence à apprendre le piano. Ce qu'il faut retenir :

  • Le chiffre du haut indique le nombre de pulsation qu'il y a dans une mesure
  • Le chiffre du bas indique l'unité de temps pour chaque pulsation.
  • On retiendra surtout 2 principales unités de temps : la pulsation à la noire 4 et la pulsation à la croche 8.

Pour simplifier l'écriture des rythmes 2 symboles ont été créés :

Rythme C
Le C est un synonyme pour un rythme en 4/4, c'est à dire 4 pulsation avec pulsation à la noire, donc 4 noires par mesure
Rythme C barré
Le C barré est un synonyme pour un rythme en 2/2, c'est à dire 2 pulsations avec pulsation à la blanche, donc 2 blanches par mesure

Pour être sûr que vous ayez bien compris, nous allons analyser quelques mesures avec différents chiffrages :

Exemples de différents rythmes sur une portée

Analysons les chiffrages de ces mesures :

  • Mesure 1 — 4/4 : 4 pulsations avec une pulsation à la noire, il y a donc 4 noires dans la mesure
  • Mesure 2 — 3/4 : 3 pulsations avec une pulsation à la noire, il y a donc 3 noires dans la mesure
  • Mesure 3 — 6/8 : 6 pulsations avec une pulsation à la croche, il y a donc 6 croches dans la mesure
  • Mesure 4 — C : C'est un synonyme pour 4/4, il y a donc 4 noires dans la mesure
  • Mesure 5 — C barré : 2 pulsations avec une pulsation à la blanche, il y a donc 2 blanches dans la mesure

En général le chiffrage reste le même durant tout le morceau, mais il arrive parfois qu'il y ait un changement de chiffrage au cours du morceau. Le rythme est important car il influence l'interprétation d'un morceau. Il définit les temps forts sur lesquels on insistera davantage.

Le rythme binaire et ternaire

Lorsque le nombre de temps dans une mesure est un multiple de 2 on parle de rythme binaire.
Lorsque le nombre de temps dans une mesure est un multiple de 3 on parle de rythme ternaire.

Conclusion

Vous avez maintenant terminé ce second chapitre et devriez être en mesure de lire vos première partitions simples. Il reste encore deux derniers chapitres qui vous permettront d'avoir de solides bases pour lire vos partitions. Comme vous pouvez le voir dans ce dernier exemple, il y a à des notes à jouer en même temps, ce sont des accords, et c'est tout l'objet du prochain chapitre : Les accords.