Mes conseils pour s'améliorer au piano

Voici mes meilleurs conseils pour vous améliorer au piano. Je les ai séparé en 2 grandes parties :

  1. Les conseils pour s'améliorer à la lecture de partitions, et notamment la lecture à vue
  2. Les conseils pour améliorer sa dextérité

Ces conseils sont ordonnés et vont du plus important au moins important, mais idéalement ils devraient tous être appliqués autant que possible.

Conseils pour s'améliorer à la lecture de partitions

Plus vous deviendrez bons en lecture à vue, plus vite vous pourrez apprendre de nouveaux morceaux. Vous pourrez même lire du premier coup des morceaux simples, sans les avoir appris au préalable.

  1. Conseil le plus important : lisez beaucoup de partitions simples. C'est à force de lire que vous vous améliorerez. Inutile de passer 3 heures d’un coup à déchiffrer une partition une fois par semaine, il vaut mieux lire 20 minutes mais tous les jours. Cela nécessite tout de même d’avoir assez de partitions simples sous la main pour s’entrainer. Je vous conseille d'ailleurs fortement pour cette raison ce livre d'une centaine de pages de partitions pour vous entrainer. Vous aurez assez de contenu pour lire régulièrement sans relire plusieurs fois le même passage.
  2. Lors de la lecture, les yeux ne doivent pas quitter la partition. Si vous avez l’habitude de regarder vos doigts pour les placer correctement sur les touches, il va falloir progressivement y renoncer. En effet, quitter la partition des yeux demande au cerveau de se concentrer sur autre chose avant de revenir se concentrer sur la partition. Cela prend énormément de temps et ne permet pas une lecture assez rapide. Sans compter qu’au moment de repositionner les yeux sur la partition, il faut retrouver l’endroit où on était, ce qui, en plus de prendre du temps est source d’erreurs. Ne plus du tout regarder le piano lors de la lecture est la chose la plus difficile à faire surtout lorsqu'on débute, mais c'est également celle qui donne véritablement des résultats pour s'améliorer à la lecture de partitions. Pour y parvenir il faut faire des exercices de sorte à acquérir une représentation mentale du piano et de la position des touches.
  3. Lire par intervalles. La lecture de note est certes très importante pour savoir de suite quelle note jouer, mais comme on l’a vu dans le chapitre Les intervalles, reconnaitre la distance entre les notes permet de gagner encore plus de temps lors de la lecture. Cela est d’autant plus vrai pour les accords. Reconnaitre un accord via les intervalles entre les notes qui le composent vous permettra de gagner beaucoup de temps, car vous n’aurez pas à déchiffrer toutes les notes de l’accord, vous pourrez directement jouer l’accord.
  4. Lisez des pièces dans d’autres tonalités que DO Majeur ! En effet, il y a de nombreuses pièces qui sont écrites dans d’autres tonalités, ce qui ajoutera des altérations à la clé qu’il faudra penser à appliquer tout au long de la lecture. En étant habitué à ces altérations, la lecture sera plus simple. Commencez par les tonalités avec peu de dièses et bémols à la clé, elles sont plus simples et ce sont également les tonalités les plus répandues (vous trouverez très rarement des morceaux avec 5 dièses/bémols ou plus à la clé).
  5. Consultez le plus possible de partitions pour vous familiariser avec la notation musicale. Si vous rencontrez une notation inconnue ou quelque chose qui vous semble compliqué à jouer, faites des recherches et apprenez à le jouer. Vous aurez une corde en plus à votre arc. Personnellement, ce que j’aime bien faire c’est trainer dans les magasins de musique qui possèdent des partitions. On y découvre des quantités de partitions incroyables, et on en ressort d’ailleurs souvent avec de nouvelles pour agrandir sa collection 😊
  6. Travaillez régulièrement la lecture de note (par exemple en utilisant des applications ou ce livre de lecture de notes) surtout les notes qui sortent des lignes de la portée (notes très aigues ou très graves). En effet, on rencontre ces notes plus rarement et on a donc moins l’habitude de les jouer. Elles peuvent donc devenir un point de blocage.
  7. Lisez lentement. En essayant de déchiffrer une pièce trop vite, vous allez devoir à la moindre difficulté modifier votre vitesse d’exécution, ce qui rendra votre interprétation du morceau incompréhensible. Si d’aventure vous êtes amenés à bloquer sur une note ou un accord lors de votre déchiffrage, ne restez pas bloqués mais essayez de maintenir le tempo, quitte à faire une fausse note. Le but est de travailler la lecture en continue.

Conseils pour améliorer sa dextérité au piano

Une bonne dextérité au piano est nécessaire pour jouer des oeuvres plus complexes sereinement. Voici quelques conseils pour s'améliorer dans ce domaine :

  1. Faites des gammes régulièrement. Oui, cela peut paraître rébarbatif au premier abord, mais faire ses gammes va vous obliger à alterner tous les passages de touches blanches et touches noires ce qui est excellent pour travailler sa dextérité. Profitez-en pour bien retenir les altérations des gammes majeures et des gammes mineures, vous ferez ainsi d'une pierre deux coups : un travail de dextérité et un apprentissage des gammes qui sera très utile dans votre assimilation de l'harmonie. Cette dernière vous aidera ensuite dans la lecture de partitions et l'improvisation.
  2. Variez votre intensité de jeu. Alternez des gammes en jouant pianissimo, puis des gammes fortissimo. Essayez d'augmenter le tempo tout en jouant très doucement puis très fort. Vous verrez que jouer pianissimo à un rythme soutenu demande une très bonne dextérité.
  3. Insistez sur le travail des doigts faibles. En effet ces doigts (le majeur, l'annulaire et le petit doigt) sont dits "faibles" car ils sont difficile à controler précisemment sans entrainement préalable.
  4. Faites des exercices spécifiques pour le travail de la dextérité. Je vous conseille ici deux livres très connus et que je trouve excellents pour le travail de la dextérité au piano :
    1. Le déliateur
    2. Hanon: Le pianiste virtuose en 60 exercices
  5. N'oubliez pas votre main gauche ! La main gauche est souvent le gros point faible des débutants au piano (et même des pianistes un peu plus expérimentés) car elle est souvent utilisée pour jouer des accords et du coup négligée en ce qui concerne la dextérité. Jouer des accords ne fait que peu travailler la dextérité et il faudra donc bien faire des gammes à la main gauche pour compenser cela.
  6. Enfin, en dernier conseil, il existe un petit objet tout à fait étonnant qui permet de se muscler les doigts : l' "exerciseur de doigts". Cet objet ne remplacera en aucun cas votre entrainement au piano ! Mais il peut être utile en déplacement par exemple si vous n'avez pas accès à votre instrument pour muscler vos doigts.
    Exerciseur de doigts
    Exerciseur de doigts
    amazon